Didier Raoult poussé vers la sortie : "Il y a un besoin de tourner la page"

Bientôt arrivé à la limite d'âge pour exercer, le Professeur Raoult ne devrait pas être reconduit à son poste de directeur de l'IHU de Marseille. Les dirigeants de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille veulent "tourner la page".

Didier Raoult poussé vers la sortie : "Il y a un besoin de tourner la page"
©AFP

Les jours du Professeur Raoult à la tête de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection de Marseille semblent comptés. Connu pour ses positions controversées sur le coronavirus, le médecin français pourrait ne pas être reconduit à son poste de directeur de l'Institut qu'il a créé il y a 20 ans.

D'après le quotidien français Le Monde, les dirigeants de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et d'Aix-Marseille Université (AMU), prévoient de ne pas prolonger le contrat du microbiologiste. Le 31 août prochain, Didier Raoult aura atteint l'âge obligatoire de la retraite pour les professeurs des universités.

Ainsi François Crémieux, directeur général de l'AP-HM et Eric Berton, président de l'AMU, souhaitent proposer au conseil d'administration de l'IHU, Yolande Obadia, une proche du Pr Raoult, pour remplacer le microbiologiste de 69 ans. "Il y a un besoin de tourner une page et d'organiser l'avenir de l'IHU pour les vingt ans à venir. Nous sommes en pleine pandémie mondiale, et nous avons besoin de cet institut, qui est un formidable outil, et de ses chercheurs", explique François Crémieux au Monde.

Toujours selon Le Monde, Didier Raoult a initialement proposé de continuer à travailler deux jours et demi pour l'IHU selon un cumul emploi retraite, une demande qui a été refusée par l'AP-HM. "Il pourrait rester en poste, mais il n'est pas raisonnable que l'IHU soit dirigé par quelqu'un qui n'est plus ni praticien hospitalier ni universitaire", a indiqué au quotidien François Crémieux.

Face à cette information, de nombreux soutiens du Professeur font entendre leur voix sur les réseaux sociaux et dénoncent une volonté politique d'écarter le microbiologiste. Sur Twitter, le hastag #TouchePasARaoult est en tendance, plusieurs politiques de droite et d'extrême droite y ont pris part.