Le pape appelle les "fabricants d'armes" à s'"arrêter"

Le pape François a appelé mardi les "fabricants d'armes" à s'"arrêter" lors de la messe des défunts au cimetière militaire français de Rome, estimant que "la guerre dévore les enfants de la patrie".

Le pape appelle les "fabricants d'armes" à s'"arrêter"
©AFP
AFP

Situé sur les hauteurs de la colline de Monte Mario, dans le nord de la capitale italienne, ce cimetière bordé de pins et d'oliviers abrite les tombes de quelque 1.700 soldats - chrétiens et musulmans - du corps expéditionnaire français morts lors de la campagne d'Italie en 1943 et 1944 en combattant les troupes allemandes.

"Ces tombes sont un message de paix. Arrêtez-vous, frères et sœurs, arrêtez-vous ! Arrêtez-vous, fabricants d'armes!", a lancé le pape lors d'une courte homélie improvisée sous une tente surmontée d'un drapeau français, en présence d'environ 250 personnes, parmi lesquelles de nombreux responsables diplomatiques, religieux et militaires français.

Peu avant cette messe en plein air, sous un soleil splendide, le pape s'est recueilli devant une dizaine de tombes sur lesquelles il a déposé une rose blanche.

"Je me suis arrêté devant une tombe", a-t-il déclaré, avant de citer en français: "Inconnu, mort pour la France, 1944". "Même pas de nom (...) C'est la tragédie de la guerre."

"Tous ces gens - des gens bien - sont morts à la guerre, ils sont morts parce qu'ils étaient appelés à défendre la patrie, des valeurs, des idéaux (...) mais aussi des situations politiques tristes et déplorables. Et ils sont les victimes de la guerre qui dévore les enfants de la patrie", a-t-il lancé.

"Luttons-nous suffisamment pour qu'il n'y ait pas de guerres? Pour que l'économie des pays ne soit pas renforcée par l'industrie de l'armement?", a interrogé le pape.

Au total, 7.000 hommes, dont une majorité issus des troupes coloniales françaises, furent tués sur les 112.000 engagés lors de cette campagne sous les ordres du général Juin.

Le 2 novembre, jour des défunts dans l'Église catholique, le pape a pour coutume de célébrer la messe dans un cimetière. Il s'était rendu en 2020 au cimetière teutonique et aux catacombes romaines de Priscille en 2019.

En 2017, il avait célébré une messe pour les défunts dans un cimetière militaire américain d'Italie de la Deuxième Guerre mondiale, dédiant à cette occasion ses pensées aux "jeunes" soldats combattant dans le monde.

Sur le même sujet