Saint-Nicolas ferait bien de vérifier ses jouets: gare au danger de ceux-ci sur la santé des enfants

Selon une enquête du SPF Économie, quatre jouets sur vingt suspectés non conformes dépassaient les limites de substances chimiques.

 Un invité de marque
Quatre jouets sur vingt suspectés non conformes dépassaient les limites de substances chimiques. ©ÉdA

Alors que Saint-Nicolas est en train de vider sa hotte et que le Père Noël s'y prépare, ni l'un ni l'autre ne devraient acheter des jouets aveuglément, estime le Service public fédéral Économie. Le SPF a publié lundi les résultats accablants d'une enquête de 2021 visant spécifiquement des jouets présumés non conformes. "La campagne était surtout axée sur le contrôle du respect de la teneur limite de certaines substances chimiques telles que les dérivés de phosphates, le bisphénol A, le formamide…", signale le SPF Économie. Quatre des 20 jouets testés "présentaient un risque grave" dû à un dépassement des teneurs maximales pour certaines substances chimiques. "Ces quatre jouets ont été retirés du marché. Certaines de ces substances peuvent s'avérer cancérigènes, reprotoxiques, mutagènes ou simplement allergènes", rappelle le SPF.

En outre, 18 jouets sur les 20 présentaient des non-conformités administratives, à savoir des manquements dans la liste des substances et matériaux, l'évaluation de la sécurité et les rapports d'essai. Les conseils du SPF, dans ce cadre : ne jamais acheter de jouets dépourvus du marquage CE pour les enfants de moins de trois ans, vérifier que des petits éléments ne peuvent se détacher ou se déformer, lire la notice d'utilisation et les avertissements, vérifier si l'adresse du fabricant ou de l'importateur figure sur l'emballage et acheter ses jouets dans des magasins et sur des webshops de confiance.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...