De plus en plus de Belges produisent leurs propres masques en tissu pour se protéger du Covid-19. Cette utilisation, vivement recommandée dans les lieux publics et même obligatoires dans les transports en commun à partir de l'âge de 12 ans, s'accompagne d'une série de questions sur son utilisation efficace, son lavage ainsi que sa désinfection. Voici les réponses aux questions les plus régulièrement posées.


Rappel important : Le masque en tissu reste une mesure complémentaire parmi les mesures préventives déjà recommandées (rester à la maison en cas de symptômes, respecter la distanciation sociale, bien et souvent se laver les mains, tousser et éternuer dans le pli du coude, éviter de se toucher le visage, le nez, la bouche et les yeux, faire du télétravail si la distanciation sociale est impossible, consulter son médecin (par téléphone). Le CMG insiste: le port du masque peut donner un faux sentiment de sécurité et aggraver la transmission si nous ne gardons pas en tête ces différentes recommandations.

Les informations reprises ici proviennent de l'initiative en open source du Dr Jean-Luc Gala (infectiologue et chef de clinique à Saint-Luc (UCLouvain)), ainsi que des conseils de fabrication et d'utilisation des masques en tissu émis par le CMG, le Collège de Médecine Générale francophone de Belgique, rédigés par le docteur Géraldine Macq.

Comment faire un masque en tissu?


Quand utiliser un masque ?


Le "masque citoyen" est destiné à toute personne, saine ou asymptomatique, et vise à diminuer la transmission du virus par des porteurs asymptomatiques ou faiblement symptomatiques. Le masque porté par deux personnes qui se rencontrent inopinément en rue ou dans une grande surface "neutralise" en grande partie le risque de transmission virale par une "personne infectée" au bénéfice de toute la société. C’est donc une protection mutuelle bidirectionnelle. L’utilisation du masque est uniquement nécessaire lorsque la distanciation spatiale devient difficile.

Il est également conseillé de le porter dans ces conditions :

• Toute personne malade, à domicile, lorsqu’il y a d’autres personnes dans la même pièce pour un soin.

• Lorsque nous allons faire nos courses, à la pharmacie ou si nous sommes amenés à nous rendre chez le médecin.

• Dans les transports publics.

Il n’est donc pas nécessaire de le mettre à la maison ou dans son jardin si nous sommes seuls ou avec les membres de notre famille vivant sous le même toit. Les masques peuvent être gardés 8 heures avant d’être lavés (Pas forcément 8 heures consécutives). Ne pas utiliser de masque pour les enfants de moins de 2 ans, les personnes qui ont des difficultés à respirer ou ne savent pas enlever le masque seules.

Ne plus utiliser le masque s’il est humide ou si vous avez éternué / toussé dedans. Le laver si c’est le cas. Pour cette raison, en prévoir plusieurs pour une journée. Le masque ne peut pas être placé sur le front lorsque nous attendons de le réutiliser. Le retrait du masque se fait uniquement lorsque l’on est rentré chez soi: enlevez-le par les élastiques derrière les oreilles et placez-le sur un crochet ou toujours sur le même meuble, sans toucher la partie en tissu du masque. Se laver les mains après retrait. Attention, ne touchez plus le masque jusqu’à la prochaine utilisation. Chaque membre de la famille doit avoir son endroit à lui dans la maison où le masque sera placé en attendant la prochaine utilisation. Il faut éviter que tous les masques soient placés au même endroit.

© Jean-Luc Gala


Le Dr Gala insiste: "Pour assurer un maximum d’efficacité et de sécurité, le masque doit être manipulé, utilisé et porté correctement en évitant une manipulation manuelle répétitive et en s’assurant que le nez, la bouche et le menton sont correctement couverts par le masque. Si l’usage du masque n’est pas correct, le risque de "contamination de la surface extérieure" du masque augmente fortement. Pour le Covid-19, le nez est à la fois la porte d’entrée du virus dans l’organisme et sa source de diffusion principale avant même que le patient ne devienne symptomatique. Si la surface extérieure de votre masque est contaminée, votre respiration, votre toux et vos éternuements risquent de propager le virus dans l’air à l’extérieur de votre masque, en direction des personnes qui vous entourent et donc de contaminer toutes ces personnes se trouvant à des distances de quelques mètres selon les conditions extérieures (humidité, température, flux d‘air à l’intérieur d’un bâtiment, vent à l’extérieur)."

Comment éviter l’apparition de buée sur les lunettes ?

Si la buée pose problème lors du port du masque, la pose d’un fil métallique solutionnera efficacement ce problème. Un tel système s’adapte aisément à la fabrication artisanale.

Comment laver et conserver son masque ?

Retenez qu'il est impossible de stériliser un objet sale ! Il faut d’abord laver l’objet avant de le stériliser. Dans le cas du masque en tissu, l’entretien de base comprendra donc un cycle complet de mouillage, lavage avec un savon et rinçage. Un cycle complet doit durer au moins 30 minutes avec une température de lavage de 60°C. Utiliser un détergent habituel. Les savons utilisés habituellement dans les lessives sont tout à fait adéquats. Si besoin, utiliser un simple baquet d’eau chaude (il n’est pas nécessaire de faire "tourner la machine à laver" pour laver son masque). Le séchage doit se faire dans un délai inférieur à 2 heures après le lavage. Pensez à vous laver les mains avant et après le lavage du masque.

Désinfecter son masque avec de l’alcool ou de la Javel endommagerait les fibres du tissu et dégraderait ses capacités de filtration.

Bien isoler le masque du reste du linge et le mettre dans un bac fermé qui lui est destiné. Il ne faut pas le mélanger avec les autres vêtements qui se lavent à 40°C.

Le virus SARS-CoV-2, responsable du COVID-19, ne supporte pas la chaleur. Cette connaissance vient du comportement d’autres types de coronavirus humains ayant précédemment créé des épidémies mortelles. Mais le repassage ne remplace pas le lavage à l’eau 60°C pendant 30 minutes, il ne peut que le compléter.

La fréquence de lavage du masque dépend de l’intensité de l’utilisation de celui-ci; si vous ne sortez qu’une ou deux fois par jour, par exemple pour aller faire vos courses, un lavage "une fois par jour" suffit (le soir, vous devez laver votre masque et le laisser sécher pendant la nuit). Ceci est une mesure suffisant pour assurer une bonne hygiène et pour garantir la propreté et une bonne hygiène du masque en tissu.

Enfin, pensez à régulièrement remplacer le filtre utilisé (ex. lingettes dépoussiérantes 100% polyester, sac d'aspirateur, filtre à café, papier absorbant...).

Quid du micro-ondes ou du four classique ?

N’oubliez pas non plus que si une grande variété de tissus peut résister au micro-ondes, cette option n’est pas à privilégier pour la désinfection. Certaines matières peuvent fondre, prendre feu, voire exploser. Pour éliminer les possibilités contaminations virales liées à la contamination de votre masque et/ou vos vêtements, mieux vaut les passer à la machine à laver (ou les faire tremper dans un baquet d’eau chaude, comme expliqué plus haut). Si vous souhaitez quand même utiliser le four à micro-ondes pour stériliser vos masques, n’oubliez pas de retirer les filtres que vous avez placé à l’intérieur de ceux-ci. La mise au four classique à 70 °C pendant 30 minutes peut désinfecter votre masque préalablement lavé. N’oubliez pas de retirer les filtres intérieurs avant de placer votre masque dans le four. Il faut faire attention aux tissus synthétiques qui ne résistent pas à la chaleur et se dégradent quasiment tous à partir de 40°C.


Pour toute autre question: rendez-vous ici.