Un kot-à-projet a décidé de se mettre en quarantaine, de sa propre initiative.

L’UCLouvain l’a confirmé ce mardi : elle compte désormais deux cas avérés de coronavirus et un autre cas suspect parmi sa communauté estudiantine. Les deux nouveaux cas ne sont pas liés à celui de l’assistant de la faculté des bioingénieurs révélé lundi, assistant qui reste par ailleurs confiné chez lui. Il s’agit de deux étudiants, l’un est membre d’un kot-à-projet (kap) et est atteint par le virus ; l’autre étudiant n’a pas encore été diagnostiqué comme tel mais il s’agit d’un cas considéré comme suspect. On ignore encore si cet étudiant potentiellement infecté est membre d’un kot-à-projet ou non.

Les autorités universitaires n’ont pas ordonné le confinement du kap dont l’étudiant infecté fait partie. “Nous ne sommes pas autorisés à le faire, sauf si les recommandations fédérales vont dans ce sens, indique la porte-parole de l’UCLouvain Isabelle Decoster. Tout ce qu’on peut faire, c’est de les inviter à aller consulter leur médecin traitant. Il s’avère par ailleurs que la personne contaminée s’est elle-même isolée.”

On apprend pourtant à bonne source que l’étudiant contaminé ne s'est pas confiné. Il serait porteur sain, c’est-à-dire contaminé par le coronavirus mais qu’il n’en développe pas les symptômes. Bien qu’il puisse tout de même transmettre le virus, l’étudiant n’aurait pas pris la décision de quitter le kap et resterait donc en contact avec ses cokotteurs.

Le kot-à-projet en question est impliqué dans Cap Transition, une action de sensibilisation sur la Grand-Place de Louvain-la-Neuve, dont la soirée d’ouverture a été annulée lundi. On s’en doute, l’engouement pour l’événement n’est pas au rendez-vous avec le cas de contamination qui inquiète les étudiants. Des kapistes d’autant plus inquiets puisqu’ils étaient tous réunis la semaine dernière pour la “Foire des kap’s”.

Un kot-à-projet a par ailleurs décidé de se mettre en quarantaine, de sa propre initiative. D’après nos informations, le compagnon d’une des kapistes aurait contracté le virus, ce qui aurait poussé le kap à prendre une telle décision.

De son côté, l’UCLouvain a décidé de suspendre toutes les soirées des cercles, régionales et kots-à-projets dans les lieux d’animation dès ce mardi, tout en annonçant des mesures plus strictes et collectives dans les prochains jours.