Cette enquête fait écho au débat sur la fermeture potentielle du bois de la Cambre, qui agite l'opinion ces dernières semaines. "Avec cette recherche, nous espérons mieux connaître les gens qui sont pour et contre la circulation motorisée dans le Bois et leurs motivations", explique le chercheur de la VUB Nicola da Schio. "Ces informations sont utiles pour les groupes des deux côtés et peuvent leur permettre de mieux articuler leurs revendications. Avec les résultats, on peut aussi arriver à des solutions qui sont soutenues par une majorité".

Le questionnaire est anonyme. Il est disponible en néerlandais, français et anglais. Il comprend des questions sur l'utilisation actuelle du bois de la Cambre, les habitudes de mobilité, l'usage des espaces verts et les ambitions défendues pour l'avenir du site.