Les joueurs du LIV réclament l'attribution de points au classement mondial

Ils estiment être lésés au niveau sportif.

L'Australien Cameron Smith, l'un des leaders du LIV Golf.
L'Australien Cameron Smith, l'un des leaders du LIV Golf. ©AFP

Les joueurs du LIV, financièrement soutenu par l'Arabie Saoudite et dont l'émergence fracture le monde du golf, ont réclamé la prise en compte rétroactive de points qu'ils estiment avoir glanés dans les épreuves de ce circuit, auprès du comité du classement mondial.

"Un classement mondial sans joueurs membres du LIV serait incomplet et inexact", ont-ils argué dans une lettre adressée au président du comité idoine, Peter Dawson, estimant que cette situation serait comparable à une exclusion de l'Angleterre, de l'Argentine et de la Belgique, du classement de la Fifa.

Les 48 signataires ayant participé au tournoi de Chicago le week-end passé, dont le vainqueur, l'Australien Cameron Smith (N.3 mondial) et l'Américain Dustin Johnson ancien N.1, demandent l'attribution de points qu'ils estiment devoir récolter lors des tournois de 54 trous (trois tours) auxquels ils participent, au même titre que les autres tournois de 72 trous (quatre tours) organisés par le circuit nord-américain PGA.

L'Américain Billy Horschel, joueur membre de l'USPGA qui prépare la Presidents Cup, compétition opposant golfeurs des Etats-Unis à une sélection du reste du monde (hors Europe) à partir de jeudi à Charlotte (Caroline du Nord), a expliqué que le LIV ne répond pas aux critères pour l'attribution de points et que ses joueurs connaissaient les risques lorsqu'ils ont rejoint ce circuit dissident.

"C'est un processus qui va prendre un an à 18 mois. Il suffit donc d'attendre. Remplissez les critères. D'après ce qu'on m'a dit, ils ne remplissent pas les neuf premiers de la liste. Ils n'ont pas un plateau moyen de 78 joueurs, ils n'ont pas de cut à franchir, ils n'ont pas de qualifications préalables aux tournois...", a-t-il entre autre énuméré.

L'enjeu pour ces golfeurs est important, car les points accumulés leur permettent d'être qualifiés pour les tournois du Grand Chelem. Ils ont été autorisés à participer à l'US Open et au British Open (remporté par Cameron Smith) cette année, le circuit LIV ayant été mis en place après ces deux Majeurs.

"Le niveau de compétition d'un tournoi du circuit LIV est au moins égal à celui d'une épreuve de la PGA", affirment les joueurs. "Nous le savons parce que nous avons participé aux deux."

La lettre souligne que le LIV compte parmi ses participants 21 des 51 derniers vainqueurs majeurs et note la chute de Johnson de la 13e à la 22e place au classement mondial, malgré une victoire, une deuxième place et une troisième place aux dernières épreuves de ce nouveau circuit.

"Nous vous demandons de prendre rapidement une décision positive - dans l'intérêt de l'intégrité des classements, du jeu et de tous ceux d'entre nous qui aiment ce sport", ont-il conclu