Cinq ans de présence en Afghanistan pour les F-16 belges

L'armée belge vient franchir en toute discrétion le cap des cinq ans d'engagement pour ses F-16 en Afghanistan, où ils ont réalisé plus de 14.000 heures de vol.

Belga
Cinq ans de présence en Afghanistan pour les F-16 belges
©BELGA

L'armée belge vient franchir en toute discrétion le cap des cinq ans d'engagement pour ses F-16 en Afghanistan, où ils ont réalisé plus de 14.000 heures de vol en soutien aux troupes terrestres de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), dirigée par l'Otan. Cet anniversaire remonte à jeudi, cinq ans jour pour jour après la première mission effectuée le 5 septembre 2008 au départ de la base de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, la plus grande installation du genre dont dispose l'Otan dans le pays et qui héberge plus de 300 avions, hélicoptères et drones de tous types ainsi que des milliers d'hommes.

Parmi eux figurent six chasseurs-bombardiers F-16 déployés par la Belgique et mis en oeuvre par une petite centaine de personnes, sous le nom d'opération "Guardian Falcon" (OGF), en vertu d'une décision prise en 2008 par le gouvernement dirigé par Yves Leterme.

Ces avions effectuent environ 200 heures de vol par mois, prêts à fournir un appui aérien rapproché (en anglais "Close Air Support", CAS) aux troupes terrestres de l'Isaf, encore fortes de quelque 100.000 hommes mais dont la mission de combat prendra fin en décembre 2014.

Lundi dernier, un F-16 effectuant une mission planifiée a ainsi été redirigé pour venir en aide à des troupes au sol en contact avec des insurgés talibans. Une bombe GBU-38 à guidage satellite (ou JDAM) a été larguée et le canon de bord a également été utilisé, a indiqué vendredi un porte-parole du ministère de la Défense lors de son point de presse hebdomadaire consacré aux opérations à l'étranger.

Dans l'état actuel des choses, il est prévu que les avions belges demeurent en Adghanistan jusqu'à la fin de l'an prochain, alors que les Pays-Bas ont annoncé le retour à la mi-2014 des quatre F-16 qu'ils ont déployé à Mazar-i-Sharif (nord) en soutien à la mission de police qu'ils menaient à Kunduz et qui a pris fin fin août avec le rapatriement des derniers militaires. Mais aucune date précise n'a ancore été fixée pour la fin de mission des appareils belges.