Deux nouvelles infections à la souche britannique du Covid-19 ont été détectées ce vendredi en Belgique, rapportent nos confrères flamands du Standaard. 

Les deux personnes contaminées revenaient du Royaume-Uni et ont été testées positives durant la semaine précédant Noël. Après avoir examiné les deux échantillons et établi la séquence du génome du virus, des chercheurs de la KU Leuven ont déterminé qu'il s'agissait bien de la variante britannique. 

Les deux contaminations sont indépendantes: les deux personnes infectées n'ont en effet pas eu de contacts entre elles. 

Selon le chercheur Piet Maes du Rega Institute (KUL), rien n'indique que les deux cas aient entraîné une nouvelle contamination dans notre pays, car les deux personnes touchées ont strictement respecté leur quarantaine. D'ailleurs, dans leur bulle respective, aucune autre personne n'a été infectée.

D'autres infections attendues

A l'heure actuelle, un total de 6 contaminations au variant britannique a été détecté en Belgique. Un chiffre qui devrait logiquement augmenter après de nouvelles analyses: "Je pense que nous allons en détecter d'autres. Des gens sont revenus du Royaume-Uni, et certains d'entre eux ont été infectés. Si nous effectuons le séquençage du génome de leurs échantillons, il y a de fortes chances que nous trouvions la souche britannique. C'est normal, car c'est la souche de virus dominante au Royaume-Uni", explique le virologue Steven Van Gucht.

Le variant britannique a déjà été détecté dans de nombreux pays d'Europe. Au cours du mois dernier, la nouvelle souche est apparue aux Pays-Bas, en Finlande, au Danemark, en Suède, en France, en Espagne, en Italie, ou encore au Portugal.