Amélie Nothomb, écrivain : "Mon adolescence a été tragique. À quinze ans, vous n’auriez pas parié sur ma survie"

Amélie Nothomb, écrivain : "Mon adolescence a été tragique. À quinze ans, vous n’auriez pas parié sur ma survie"
©Photography agency Iconoclast Image © Jean-Baptiste Mondino
Paris. Fin août. La ville est toujours en zone orange. Deux jours plus tard, elle passera au rouge. Le ciel hésite : la nuit, il pleurait à grosses larmes. Ce matin, il porte un masque de nuages. Au siège des éditions Albin Michel, dans le quatorzième, les portraits des stars de la maison accueillent les visiteurs : Amélie Nothomb, Éric-Emmanuel Schmitt et Pierre Lemaître. Les deux hommes sourient. La femme, non.

La voici qui nous accueille, masquée. Elle m’introduit dans le petit bureau qui lui sert

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité