L'État met-il en danger le respect de nos données personnelles?

Vie privée, tracing, vaccination... Depuis le début de la pandémie, le traitement des données personnelles par l'État fait débat. L'enjeu n'est pas nouveau, mais il crispe de nombreux juristes et spécialistes inquiets de dérives entamant le droit à la vie privée.

L'État met-il en danger le respect de nos données personnelles?
©Ennio Cameriere
C’est l’une des pierres d’achoppement de la loi pandémie, dénoncée notamment par l’Autorité de protection des données (APD) : l’article 6, sur le traitement des données à caractère personnel. Des données concernant entre autres choses "le nom, prénom, titre, adresse, numéro de téléphone, date de naissance",...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité