L'Inde veut produire encore plus d'huile de palme

Le gouvernement a annoncé mercredi vouloir investir 1,3 milliard d'euros dans ce projet.

La Libre Eco avec Belga

L'inde va investir dans la production d'huile de palme pour être moins dépendante des grands producteurs comme l'Indonésie et la Malaisie. Le gouvernement a annoncé mercredi vouloir investir 110 milliards de roupies (1,3 milliard d'euros) dans ce projet. Selon l'organisation de protection de la nature WWF, l'Inde est l'un des plus gros importateurs d'huile de palme, utilisée entre autres dans les cosmétiques et le biodiesel. Cela fait plusieurs années que les organisations environnementales critiquent la production d'huile de palme en raison des dommages qu'elle cause à l'environnement notamment via la déforestation.

Avec son investissement de plus d'un milliard de dollars, le gouvernement indien ambitionne de faire passer la production annuelle d'huile de palme de l'Inde de 300.000 à 2,8 millions de tonnes d'ici 2030, tandis que la superficie cultivée passerait de 370.000 à 1 million d'hectares. En 2020, l'Inde a importé 7,2 millions de tonnes de cette huile controversée, selon le fournisseur de services financiers S&P Global.

Selon le journal The Indian Express, le gouvernement indien a approuvé les plans concernant l'huile de palme malgré les objections du Conseil de recherche forestière du ministère de l'environnement. Le directeur du Centre indien pour l'agriculture durable a averti que l'expansion de la production d'huile de palme pourrait affecter les pluies de mousson et les températures. Le ministre de l'Agriculture, Narendra Tomar, a quant à lui affirmé qu'il n'y aurait pas de déforestation.

Le Sri Lanka, voisin du sud de l'Inde, a interdit l'importation et la culture de l'huile de palme au début de l'année pour des raisons environnementales entre autres.