"C'est peut-être le pire choix" : pourquoi le titre de personnalité de l'année 2021 attribué à Elon Musk divise

Fascinant, unique et sans aucun doute clivant : les adjectifs pour qualifier Elon Musk ne manquent pas. Et à la suite du choix de Time d'en faire sa personnalité de l'année 2021, les débats autour de ce personnage haut en couleur ont repris de plus belle.

Elon Musk, personnalité de l'année 2021 selon "Time", reste un personnage clivant.
Elon Musk, personnalité de l'année 2021 selon "Time", reste un personnage clivant. ©DPA
François Thys

Même s'il n'est pas à l'origine des dernières vagues à son sujet, Elon Musk aura décidément fait parler de lui jusqu'à la fin de cette année 2021. Le magazine Time a choisi le fantasque patron de Tesla et SpaceX comme personnalité de l'année.

Un choix qu'il justifie en évoquant le parcours d'un homme "considéré comme un escroc fou sur le point de faire faillite. Aujourd'hui, ce timide Sud-Africain atteint du syndrome d'Asperger, qui a échappé à une enfance brutale et surmonté une tragédie personnelle, soumet les gouvernements et l'industrie par la force de son ambition".

Des positions critiquées sur des points sensibles

Mais le choix est loin de faire l'unanimité. L'homme est clivant, et le choix de Time vient une nouvelle fois le prouver. Un point en particulier chatouille l'opinion publique : la position de Musk sur la taxation des milliardaires. Il s'est ouvertement positionné contre une taxation plus sévère à l'égard des plus grandes fortunes du pays.

Au sein de la classe politique américaine, Elizabeth Warren n'a ainsi pas hésité à se fendre d'un Tweet proposant de changer un "système de taxation truqué" pour que "la personnalité de l'année paye des taxes et arrête de profiter des autres".

D'autres réactions similaires, notamment vis-à-vis de ses menaces lors de la tentative de syndicalisation de ses employés en 2019, ont refait surface.

Enfin, certains comme le journaliste du New York Times Kurt Eichenwald pointaient son attitude durant la crise sanitaire, Elon Musk ayant longtemps tenté de minimiser les risques et conséquences du virus. "Dans une année lors de laquelle les développeurs de vaccins à ARNm ont sauvé des millions de vies et aidé à restaurer les économies mondiales, le choix de Musk comme personnalité de l'année est peut-être le pire choix jamais fait."

Pour le meilleur ou pour le pire

Nul doute que ce choix fera encore couler pas mal d'encre. Il convient toutefois de rappeler que pour Time, la personnalité de l'année est celle "ayant le plus affecté les médias et nos vies, en bien ou en mal, et incarné ce qui importait le plus durant l'année".

Elon Musk vient donc compléter un palmarès déjà bien rempli dans lequel se côtoient Mark Zuckerberg, Vladimir Poutine, Joseph Staline, Jean-Paul II, Charles de Gaulle, Adolf Hitler ou encore Mahatma Gandhi, pour ne citer qu'eux.

Sur le même sujet