"Les indépendants sont en train de crever" : Pierre-Frédéric Nyst (UCM) remonté contre les autorités

Pierre-Frédéric Nyst exige du respect pour les entrepreneurs. “Le mur du 1er janvier approche. C’est le dernier moment de calme avant la tempête, avertit le président de l’Union des classes moyennes. Il faut prendre des mesures.”

BRUSSELS, BELGIUM - NOVEMBER 15 : nt meeting between the federal government and the social partners on the wage standard and the welfare envelope . The government will put a mediation proposal on the table there after unions and employers failed to agree on the wage standard and the welfare envelope last week. Arrivalof Pierre-Frédéric Nyst,, UCM  pictured on NOVEMBER 15, 2022 in Brussels, Belgium, 15/11/2022 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews
Pierre-Frédéric Nyst, président de l'UCM, prend la parole au nom des indépendants et des petites structures. ©PRE
“Chaque jour, on a l’impression que la situation et le moral des troupes se dégradent. ” Celui qui s’exprime ainsi, c’est Pierre-Frédéric Nyst, le président de l’Union des classes moyennes (UCM). Et les troupes en question, ce sont les indépendants et les chefs d’entreprise qu’il représente. “À ma connaissance, confie-t-il à La Libre, la situation n’a jamais été aussi grave pour les entrepreneurs. On a eu des moments très difficiles en 2016 avec les attentats, dans des secteurs particuliers (Horeca, tourisme…). On a eu bien sûr des difficultés...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...