Broptimize, la start-up qui réduit les coûts liés à l’électricité et au gaz

Créée en 2016 par deux frères, cette start-up aide les entreprises à optimiser tout ce qui touche au domaine de l’énergie.

Libre Eco week-end | La start-up de la semaine

Prendre en charge l’optimisation de vos coûts énergétiques, que ce soit par une meilleure négociation de vos tarifs ou par l’étude de solutions permettant de réduire votre consommation, est la mission que la start-up belge Broptimize s’est donnée.

Lancée en 2016 par deux frères, l’histoire commence au VentureLab (l’incubateur pour start-up de l’Université de Liège et HEC Liège). Sébastien et Michael Menu "partent du constat que 80 à 90 % des PME ne renégocient pas leurs contrats d’énergie endéans les cinq ans, ce qui constitue une énorme perte d’argent pour l’entreprise."

Le marché de l’énergie est complexe et très volatil. Broptimize suit donc en permanence l’évolution du marché de l’électricité et du gaz afin d’y négocier les contrats les plus attractifs. D’une part, Broptimize gère le service d’achat d’énergie. D’autre part, la start-up se consacre à la réduction de la consommation d’énergie. "Les entreprises consomment souvent trop car elles n’osent pas investir par manque de temps ou de connaissance", souligne Sébastien Menu, administrateur délégué. Le gain de temps et d’argent est précisément ce qui fait l’intérêt de la start-up pour les entreprises. "On dit souvent que les clients font appel à nous pour gagner de l’argent et qu’ils restent car ils gagnent du temps", sourit le jeune entrepreneur.

Trois aspects sont pris en considération pour optimiser les coûts énergétiques : la mise en concurrence entre fournisseurs, l’achat groupé et le moment choisi pour contracter une demande. "Par exemple, en plein milieu de la crise sanitaire, le marché de l’énergie s’est écrasé. On a donc renégocié tous les contrats de nos clients", explique le cofondateur.

Pour le service d’achat d’énergie, la start-up fonctionne sur base d’un abonnement annuel (dépendant de la consommation). Concernant la gestion de projets, la tarification se fait par mission.

Walibi, Carrefour et Liège Airport comme clients

Broptimize s’occupe de plus de 3 000 bâtiments en Wallonie et à Bruxelles. "En Flandre également, mais ce sont des entreprises wallonnes qui s’y sont implantées", précise Sébastien Menu, qui s’enthousiasme du marché à sa portée. "Rien qu’en Wallonie, on compte 300 000 PME, c’est un marché énorme." Pour le moment, la start-up se concentre uniquement sur la Wallonie et Bruxelles, même si d’autres perspectives sont à l’étude, comme le marché français.

Parmi les clients de la start-up, on retrouve Walibi et des géants de la distribution, comme Carrefour, mais aussi les chaînes de fast-food Quick et Burger King. "On compte aussi l’aéroport de Liège, pour lequel on gère l’achat d’énergie et l’ensemble des projets énergétiques", précise-il. Broptimize compte également sur un partenariat avec la Fédération Wallonne de l’Agriculture et la Chambre du Commerce du Luxembourg Belge.

Les deux frères en sont convaincus : ils se sont fait un nom par le bouche-à-oreille et grâce à leur positionnement unique sur le marché. "Nous sommes les seuls à être rémunérés exclusivement par les clients et non par les fournisseurs", expliquent-ils. "Nous sommes consultants, pas courtiers."

À leur début, les deux frères ont levé 400 000 euros. En 2020, Broptimize a doublé son nombre d’employés en passant de neuf à dix-neuf. "D’ici la fin de l’année, on comptera 30 personnes", se réjouissent-ils. Le chiffre d’affaires, lui, a triplé l’année dernière. "La crise sanitaire n’a pas eu de conséquence sur notre business, ou en tout cas pas de manière significative", conclut le cofondateur.

Quelques informations :

Société : Broptimize a été fondée en 2016 par deux frères, Sébastien et Michael Menu.

Investisseurs : Fonds propres.

Site : https://broptimize.be

Particularité : Broptimize s’occupe de l’ensemble des projets énergétiques de Liège Airport.