Jack Sweeney, l'étudiant qui embarrasse Elon Musk

L'étudiant s'est mis à suivre les déplacements du jet privé d'Elon Musk grâce à des données publiques.

J.F.
Jack Sweeney, l'étudiant qui embarrasse Elon Musk
©afp

Cela fait un an et demi maintenant que Jack Sweeney, 19 ans, a créé un compte Twitter qui suit tous les déplacements effectués par Elon Musk à bord de son jet privé. Les personnes qui y sont abonnées savent donc en temps réel d'où l'homme le plus riche du monde décolle et où il atterrit.

Si l'étudiant en technologies de l'information et de la communication a fait la même chose avec d'autres personnalités, comme le fondateur de Microsoft Bill Gates ou celui d'Amazon Jeff Bezos, ce sont bel et bien les déplacements d'Elon Musk qui suscitent le plus d'intérêt. Au moment d'écrire ces lignes, le compte était suivi par 116.000 personnes.

Alerté à ce sujet, le patron de SpaceX et Tesla aurait fini par contacter le jeune homme via Twitter. Selon des échanges publiés par plusieurs médias, l'homme d'affaires aurait manifesté son inquiétude auprès de l'étudiant de l'Université de Floride. "Je n'aime pas l'idée d'être abattu par un cinglé", lui a-t-il confié, après lui avoir demandé de supprimer le compte.

Malheureusement pour lui, sa demande est restée lettre morte. Elon Musk a donc récemment recontacté l'étudiant afin de lui proposer 5.000 dollars contre la suppression du compte. Ce à quoi le jeune homme a répondu qu'il préférerait une Tesla ou, mieux, un stage dans l'une des entreprises de l'homme d'affaires.

Éthiquement discutable, mais pas illégal

Si la publication de ces données est éthiquement discutable, ces dernières n'ont en tout cas pas été obtenues illégalement. Ce sont les bonnes connaissances du jeune homme dans le secteur aéronautique qui lui ont permis de croiser différentes données publiques comme des données de transpondeurs et des plans de vols anonymes. Même si le jet privé d'Elon Musk est sur liste noire, ce qui signifie que ses plans de vol ne sont pas publics, il est donc bel et bien visible pour les connaisseurs. Lorsque l'étudiant a expliqué le fonctionnement de son programme à Elon Musk, celui-ci aurait simplement déploré un "contrôle du trafic aérien primitif".

Depuis, Elon Musk a toutefois commencé à déjouer le programme de l'étudiant. À plusieurs reprises, les déplacements indiqués sur le compte Twitter de Jack Sweeney ont été différents de l'endroit où se trouvait réellement le dirigeant d'entreprise. Son avion indiquait par exemple un atterrissage en cours à Austin (Texas) alors qu'il était à ce moment-là en pleine conférence avec des milliers d'auditeurs du monde entier.

"Je peux suivre l'avion, pas savoir qui est à bord", a pour sa part commenté l'étudiant. Interrogé par le Daily Mail, le porte-parole d'Elon Musk n'a pas souhaité réagir.

Maintenant qu'Elon Musk a compris comment jouer avec le programme, les chances de l'étudiant de faire un stage chez Tesla ont sans doute diminué par la même occasion...

Sur le même sujet