"Il s'agit de la crise des réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale"

Le nombre de personnes fuyant le conflit en Ukraine a dépassé la barre de 1,5 million, constituant la crise de réfugiés la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale, a alerté l'ONU dimanche.

"Plus de 1,5 million de réfugiés venant d'Ukraine ont traversé vers les pays voisins en dix jours. Il s'agit de la crise des réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale", a indiqué dans un tweet le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi.

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés faisait état samedi de près de 1,37 million de réfugiés.

Les autorités et l'ONU s'attendent à ce que le flot s'intensifie encore, l'armée russe poursuivant son offensive, notamment à Kiev, la capitale ukrainienne.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, les signalements d'attaques contre les centres de santé en Ukraine sont en augmentation.

"L'OMS a authentifié plusieurs attaques contre des soins de santé en Ukraine, faisant plusieurs morts et des blessés. D'autres informations sont en cours de vérification", a indiqué le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un tweet dimanche.

"Les attaques contre les installations médicales ou les travailleurs de la santé violent la neutralité médicale et constituent des violations du droit humanitaire international", a-t-il rappelé.

La Pologne, principal pays d'accueil

La Pologne est le principal pays d'accueil du flot de réfugiés, qui a suivi les premières hostilités.

Depuis le 24 février, date du début de l'invasion russe de l'Ukraine, 922.400 personnes fuyant le conflit sont entrées en Pologne, ont annoncé dimanche matin les garde-frontières polonais.

La veille, samedi, les arrivées ont atteint un niveau record avec 129.000 voyageurs, en grande majorité des citoyens de l'Ukraine, mais aussi de plusieurs autres pays dont la Pologne, l'Ouzbékistan, le Belarus, l'Inde, le Nigeria, l'Algérie, le Maroc, l'Afghanistan, le Pakistan, les Etats-Unis et la Russie, selon la même source.

Intensification des flux

Selon l'ONU, ce sont 4 millions de personnes qui pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

Selon le premier rapport de situation de l'OMS publié samedi soir, 18 millions de personnes sont touchées par le conflit en Ukraine.

L'OMS a déployé du personnel en Moldavie, en Roumanie et en Pologne afin d'accroître ses capacités d'intervention. L'agence sanitaire de l'ONU a également mobilisé des experts en logistique en Pologne pour mettre en place un centre opérationnel et aider à sécuriser les couloirs terrestres, afin de faciliter l'acheminement rapide de l'assistance aux populations touchées.

Le 4 mars, l'OMS a expédié son premier lot de fournitures médicales en Pologne, qui sont arrivées en Ukraine par voie terrestre. Cette assistance doit permettre notamment de répondre aux besoins en santé de 150.000 personnes, dont 1.000 personnes nécessitant des soins chirurgicaux.

Une deuxième cargaison était samedi en cours d'acheminement.