Gwen aurait dû être mort depuis 8 ans: atteint de la maladie de Charcot, il se bat avec un optimisme époustouflant

Cet heureux époux et père de trois enfants avait 30 ans quand on lui a annoncé, en 2011, le terrible diagnostic : sclérose latérale amyotrophique, une maladie neurodégénérative qui le paralysie totalement. La neurologue lui avait pronostiqué trois ans de survie maximum. Plus de dix ans plus tard, il signe un livre, véritable leçon de vie.

Sans un mot, sans un geste – et pour cause –, Gwen nous capture, d’emblée, du regard. Souriant, attentif, moqueur, bienveillant, tendre, malicieux, expressif, il est tout ce qui lui reste pour communiquer. Une communication par les yeux ou alors...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité