Ce mercredi, une manifestation a eu lieu pour protester contre la mort d'Ibrahima B. , décédé lors de son interpellation par la police samedi dernier. La manifestation a dégénéré entre les forces de l'ordre et les manifestants notamment devant le commissariat de la zone de police Bruxelles-Nord. Un jours après les émeutes, le parquet a publié un communiqué afin d'expliquer la situation. "Un groupe de personnes est resté sur place après la manifestation et a provoqué divers incidents et dégradations. Le commissariat de police situé place Liedts a été incendié" commence le communiqué.

Plusieurs interpellations ont eu lieu. "Trois personnes (deux majeurs et un mineur) ont été arrêtées judiciairement pour ces faits d’incendie volontaire. Le labo et un expert incendie sont descendus sur les lieux, et les vêtements et les téléphones portables des suspects ont été saisis. La privation de liberté de ces trois suspects a été confirmée par le parquet et différents devoirs d’enquête sont en cours. Le parquet prendra attitude quant à ces suspects en fonction des résultats de la suite d’enquête et endéans le délai de privation de liberté de 48h. Un mineur a par ailleurs été mis à la disposition du parquet, pour des faits de rébellion."

Pour conclure, le porte parole Martin François, a expliqué que la situation pouvait encore évoluer dans les heures à venir. "Il s’agit à ce stade d’un bilan provisoire, susceptible d’évoluer. L’enquête suit son cours, et une task force rassemblant les six zones de police bruxelloises, la police fédérale et le parquet de Bruxelles va être mise en place, afin d’identifier un maximum d’auteurs."

Ce jeudi matin, nous revenions sur les incidents en images et vidéos .