Les Panthers décrochent haut la main une médaille de bronze, comme les Lions (3-1)

C'est la 2e de leur histoire, et elle vient récompenser comme il se doit le beau parcours des Belges.

Belgique - Espagne 3-1

Belgique : Sotgiu, Hillewaert, Vanden Borre, Puvrez, Brasseur, Gerniers, Nelen, Englebert, Raye, Ballenghien, Struijk, puis Duquesne, Versavel, Vandermeiren, Rasir, Leclef, De Mot et Picard.

Espagne : Ruiz, Petchame, Lopez, Iglesias, Riera, Pons, Garcia, Gine, Perez, Oliva, Jimenez, puis Barrios, Salvatella, Magaz, Torres-Quevedo, Alvarez et Mejias.

Arbitres : Mmes A. Keogh (Irl) et M. Meister (All).

Le but : 21e Nelen (1-0); 42e Raye (2-0); 47e Jimenez (2-1) et Ballenghien (3-1).

Tout de blanc vêtues (les Espagnoles jouent aussi en rouge d'habitude), les Panthers sont bien décidées à conquérir une médaille dans leur stade préféré.

Après cinq minutes d'observation, elles rentrent dans le cercle et obtiennent un kick synonyme de pc. Mais le sleep de Vanden Borre est bloqué par la première sorteuse.

Les Panthers dominent et notent une possession de balle de près des deux tiers dans le premier quart-temps, Sotgiu assistant aux débats en simple spectatrice. Les stats renseignent aussi 7 entrées de cercle contre une. Dans les dernières secondes, elles forcent un deuxième pc, mais la gardienne espagnole repousse la tentative de Vanden Borre.

On rejoue depuis moins d'une minute lorsque Gerniers produit un joli solo avant d'alerter Ballenghien au deuxième montant, mais celle-ci ne peut reprendre valablement. Quelques instants plus tard, suite à un contact apparemment anodin, Mejias blessée doit quitter le terrain soutenue par deux soigneurs. A la 20e coup franc pour les Panthers, Vanden Borre essaye une louche pour Ballenghien qui se heurte à Ruiz, mais Raye passe juste à côté du rebond. On croit au but lorsque Nelen isole De Mot dos au but. Le tir de la Bruxelloise est trop mou et une défenseuse peut encore sauver sur la ligne. Mais pas pour longtemps car Nelen s'infiltre à gauche et bat Ruiz d'un angle fermé (1-0). Une jolie manière de fêter sa 271e cape, le record de l'équipe actuelle.

Ce but réveille quelque peu les Espagnoles qui entrent dans le cercle... pour la 2e fois du match, et encore quelques fois par la suite. Mais Picard ne doit pas plus intervenir que Sotgiu avant elle. Mais la menace se précise et les Espagnoles forcent un premier pc à deux minutes du repos. Lopez le tire en force mais Picard est à la bonne place. C'est le premier tir espagnol de toute la mi-temps !

Les Panthers reprennent en force et une belle montée de Charlotte Englebert, qui s'appuie sur Ballenghien, se termine par un tir en revers que Ruiz doit sauver en corner. Le jeu est plus équilibré maintenant mais les Belges ne lâchent rien. Mieux, à la 40e Raye s'infilter dans le cercle et obtient un troisième pc pour ses couleurs. Malheureusement il sera mal bloqué. Rebelote à la 42e minute où les Belges réclament et obtiennent un back-stick adverse à la vidéo. Mais la faute a eu lieu en dehors du cercle et il n'y aura pas de 4e pc. Mais qu'à cela ne tienne, sur le coup franc qui s'ensuit, Gerniers sert idéalement Raye qui double la marque (2-0). Mais sur la remise en jeu, les Ibères obtiennent un pc, contesté à tort par les Belges qui perdent leur droit à la vidéo. Sotgiu pare cependant le sleep de Jimenez.

A 67 secondes de la fin du 3e quart, les Espagnoles forcent un troisième pc. Struijk se jette sur la sleepeuse, se blesse et doit sortir. Mais le danger est passé.

Il reste un quart-temps à tenir. Mais ça commence mal. Magaz s'infiltre le long de la ligne de fond, rentre tout près du but et centre en retrait pour Jimenez (2-1). Mais la balle est à peine remise en jeu que Raye essaye elle aussi une infiltration le long de la ligne. Elle centre ensuite en retrait pour Ballenghien dont le revers assassine Ruiz. Le 4e but de la Bruxelloise dans ce tournoi (3-1). Et c'est aussi la troisième fois que les Belges reviennent à la marque dans les secondes qui suivent un but encaissé !

Cette fois ça semble dans la poche pour les Panthers. Quelle différence incroyable avec le match d'il y a deux ans à Anvers !

Et ce n'est pas encore fini. A la 51e Raye cède à Vandermeiren dont l'envoi lèche l'équerre du but. Et quelques secondes plus tard, Raye et Gerniers se font des politesses alors qu'elles sont à deux devant le but ! La phase continue et les Belges obtiennent un 4e pc. Pas bloqué, un grand classique depuis le début du tournoi dans cette portion de terrain. Il reste cinq minutes et Nelen sert Versavel dont le tir sort.

Il reste trois minutes et les Espagnoles réclament à la vidéo un kick de Vanden Borre. Elles ont raison et obtiennent un pc. Leur quatrième. Picard sauve le tir de Petchame. Re-pc. Struijk, de retour sur le terrain, fait son boulot de première sorteuse devant Riera. Re-re-pc. Une variante cette fois, retour donneur vers Iglesias. Mais Picard est là.

C'est fini, les Belges décrochent la deuxième médaille de leur histoire et elle ne doit rien à personne, si ce n'est à leurs énormes progrès en six mois ! Chapeau les filles !

Sur le même sujet