Grève à la FN-Herstal: la direction demande une conciliation

Les 400 employés de la FN-Herstal n'ont pas repris le travail ce jeudi. Depuis mercredi matin, ils se croisent les bras, dénoncant la modification du système d'assurance revenus garantis.

Belga
Grève à la FN-Herstal: la direction demande une conciliation
©Bureaux régionaux

Les 400 employés de la FN-Herstal, en grève au finish depuis mercredi matin, n'ont pas repris le travail. Une conciliation se tiendra lundi à 16 heures, à la demande de la direction. "Cette grève, menée par les délégations syndicales 'employés', trouve son origine dans la modification du système d'assurance revenus garantis auquel l'entreprise est tenue de s'adapter d'un point de vue légal", fait savoir la direction. "Les revendications portent sur diverses modalités pratiques d'application du nouveau système."

Les 400 employés ont débrayé mercredi matin, et bloquent depuis lors l'entrée du site aux 250 cadres. Les 700 ouvriers, eux, ont toujours accès à l'entreprise.

Face au blocage, la direction a demandé une conciliation qui se tiendra lundi après-midi.

"La direction ne peut que regretter ce nouveau blocage de l'entreprise et met néanmoins tout en œuvre pour maintenir un dialogue constructif, pour que le travail puisse reprendre dans les meilleurs délais", précise-t-elle.

Pour Claude Podorieszach, président du SETCa à la FN-Herstal, "cette rencontre reste une conciliation, il n'y a pas de garantie de réussite. Connaissant le directeur des ressources humaines, qui nous dit qu'il ne compte pas bouger, il y a de quoi se poser des questions. Il faudra pourtant trouver un accord. Si on n'en a pas avec lui, on passera au-delà. Nous pouvons aussi durcir le mouvement, mais il faudra en assumer les responsabilités", conclut-il.

Sur le même sujet