De "Girl" à "Close", le parcours du cinéaste belge Lukas Dhont en lice pour la Palme d'or

Du 17 au 28 mai prochain, Lukas Dhont concourra pour la Palme d’or avec son second long métrage "Close".

PFW - Chanel Photocall JD
©Domine Jerome/ABACA
Du Festival de Cannes 2018, on se souvient de la Palme d'or Une affaire de famille du Japonais Hirokazu Kore-eda, mais aussi (et peut-être surtout en Belgique) de Girl, évocation d'une jeune danseuse trans (campée par l'impressionnant Viktor Polster) qui avait fait sensation sur la Croisette. Vingt-sept ans après Jaco Van Dormael et son Toto le héros, le Flamand Lukas Dhont décrochait, à 27 ans, la Caméra d'or du meilleur premier film (attribué à un film toutes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité