Attention aux fraudes à l'amitié en ligne : leur nombre a quasi doublé en 2020

Le SPF Economie alerte d'une forte hausse des fraudes à l'amitié en ligne en 2020, les escrocs profitant de la crise du coronavirus.

Attention aux fraudes à l'amitié en ligne : leur nombre a quasi doublé en 2020
©Shutterstock
La Libre Eco

En 2020, le SPF Economie a reçu 1.317 signalements concernant des fraudes à l'amitié, soit un quasi doublement du nombre de signalements par rapport à la situation d’avant la crise du coronavirus.

Qu'est-ce que c'est ? Des escrocs qui utilisent de faux profils sur internet, soit un nom fictif, soit une identité usurpée, et tentent ainsi de gagner votre confiance, en jouant sur vos sentiments. Ils finissent ensuite par vous demander de l'argent, des cadeaux ou des informations personnelles. Ils opèrent surtout sur les applications de rencontre, comme Tinder, mais aussi sur les réseaux sociaux ou par mails.

L'année passée, les escrocs ont réussi à soutirer la somme record de 9 millions d'euros en 2020 et une victime a même perdu jusqu’à 780.000 euros, indique le SPF dans un communiqué.

"Les chiffres étonnamment élevés de 2020 sont une conséquence de la crise sanitaire. Les mesures de lutte contre le coronavirus nous ont obligés à limiter nos contacts sociaux, ce qui nous a rendus plus sensibles aux amitiés en ligne, et les escrocs en ont bien profité. Les mesures constituaient également une excuse parfaite pour ne pas 'pouvoir' rencontrer physiquement les victimes", précise le porte-parole du SPF économie.

La VRT a partagé le témoignage d'une flamande, victime de ce genre de fausse amitié. Il y a trois ans, elle reçoit une demande d'ami sur Facebook de la part d'un inconnu : un prétendu général américain basé en Afghanistan. Au fur et à mesure des conversations, elle se livre sur sa vie, son divorce et le décès de sa mère. Son ami virtuel en fait de même, et Katelijne (nom d'emprunt) fini par tomber amoureuse. Au bout de six mois, l'homme lui demande plusieurs fois de l'argent, sous divers prétexte et fait miroiter un mariage. Au total elle lui aura versé 40 000 euros.

En 2021, 751 alertes à la fraude ont pour le moment été signalées, un chiffre qui s'inscrit dans la tendance annuelle d'avant crise.

Sur le même sujet