Les taux montent, la panique s’installe

Les taux d’intérêt remontent, et les marchés boursiers chutent. C'est la revue boursière de la semaine.

Van Campenhout Patrick
Depuis le début de la pandémie, le niveau des taux d’intérêt a été dicté par la politique musclée des grandes banques centrales de par le monde.
Depuis le début de la pandémie, le niveau des taux d’intérêt a été dicté par la politique musclée des grandes banques centrales de par le monde. ©Shutterstock
La mécanique boursière est classique. Les valorisations s’ajustent selon le principe de l’offre et de la demande, avec quelques autres variables : la santé des entreprises cotées, bien sûr, l’abondance ou pas de liquidités selon la période de l’année, et surtout, le niveau des taux d’intérêt produits par les placements les moins risqués. Ces taux qui étaient à zéro ou même sous la ligne de flottaison, ce qui a favorisé les actifs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité