Allemagne: comment expliquer que l'extrême droite soit au plus haut dans les sondages?

Inflation, immigration, crise climatique et énergétique… Le parti d’extrême droite AfD surfe sur la vague du mécontentement.

Delphine Nerbollier
(FILES) This file photo taken on April 11, 2021 shows the logo of Germany's far-right Alternative for Germany (AfD) party during a congress in Dresden, eastern Germany. Long an anti-immigration party, the Alternative for Germany (AfD) has scaled new heights in national polls as discontent with the government in Berlin and its climate agenda grows. (Photo by JENS SCHLUETER / AFP)
La performance de l'AfD dans ces récents sondages a soulevé une onde de choc au sein des partis politiques classiques qui s'en rejettent depuis la responsabilité ©AFP or licensors

Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) ne cache pas sa joie. Créée il y a tout juste dix ans, cette formation a créé la surprise ce week-end en se positionnant en deuxième position, ex æquo avec les sociaux-démocrates (SPD) du chancelier Olaf Scholz, dans le dernier baromètre ARD/DeutschlandTrend publié le 2 juin, avec 18 % des intentions de vote. Selon un autre sondage, publié dimanche 4 juin par le tabloïd Bild am Sonntag, l’AfD pourrait même dépasser le SPD. Jamais, même au moment de la crise dite des réfugiés en 2015-2016, ce parti n’avait autant marqué de points auprès des Allemands.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...