Olivier Mas, ex-espion, se confie: "On se shoote à l'adrénaline. Ça permet d'aller vite, de réfléchir plus rapidement"

"Ça arrive que des agents craquent. C'est une vie difficile"

Olivier Mas, ex-espion, se confie: "On se shoote à l'adrénaline. Ça permet d'aller vite, de réfléchir plus rapidement"
© D.R.
Vous pourrez avoir des doutes sur ce qu’Olivier Mas raconte dans cette interview. "Olivier Mas", d’ailleurs, c’est un nom d’emprunt, une fausse identité derrière laquelle se cache cet ancien espion, auteur de " Profession espion"  dans lequel il livre un témoignage sur le fonctionnement de la DGSE, la Direction générale de la Sécurité extérieure. Les services...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet