Face à la menace russe, la Finlande s'apprête à frapper à la porte de l'Otan

Le président Sauli Niinistö et la première ministre Sanna Marin proposent d’adhérer à l’Otan. La Suède pourrait suivre. En attendant, les deux États sollicitent des garanties de sécurité.

Face à la menace russe, la Finlande s'apprête à frapper à la porte de l'Otan
©AP
C'est un des effets collatéraux de la guerre lancée par la Russie contre l'Ukraine. "La Finlande doit se porter candidate à l'adhésion à l'Otan sans délai", ont déclaré jeudi, par voie de communiqué, le président Sauli Niinistö et la première ministre Sanna Marin. "Être membre de l'Otan renforcerait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet