Pourquoi Russes et Ukrainiens se battent-ils pour l'île aux serpents, "la clé" de la mer Noire ?

Cette île, devenue emblématique dès le début de la guerre en Ukraine, revêt une importance stratégique.

Pourquoi Russes et Ukrainiens se battent-ils pour l'île aux serpents, "la clé" de la mer Noire ?
©AP

Cette petite île de seulement 0,17 kilomètre carré est la seule île de la mer Noire située au large des côtes. Elle est devenue emblématique depuis le premier jour de la guerre en Ukraine suite à l'échange radio entre les gardes-frontières ukrainiens et le croiseur russe Moskva, qui leur intimait de se rendre. "Va te faire foutre, navire militaire russe !", avaient répondu les Ukrainiens, devenant ainsi malgré eux un des symboles de la résistance ukrainienne. La poste ukrainienne en a même fait un timbre, d'ores et déjà collector. D'abord annoncés morts par des médias locaux, les militaires ukrainiens ont finalement été libérés lors d'un échange de prisonniers.

Pourquoi Russes et Ukrainiens se battent-ils pour l'île aux serpents, "la clé" de la mer Noire ?
©Abacapresse

Si ce bout de terre a ainsi obtenu une importance symbolique, l'île aux serpents revêt avant tout une importance stratégique. Les attaques incessantes pour récupérer son contrôle en attestent. L'Ukraine rapporte ainsi régulièrement des combats, comme le 7 mai dernier, avec une vidéo dans laquelle on peut voir deux avions de chasse Soukhoï Su-27 bombarder l'île. Mais la bataille n'est pas terminée et la Russie tente de renforcer sa garnison (après la perte du Croiseur Moskva, qui a fait nauffrage le 14 avril), selon le ministère britannique de la Défense.

En effet, l'île aux serpents est considérée comme "la clé" de la mer Noire. "Si les troupes russes réussissent à occuper Snake Island et à mettre en place leurs systèmes de défense aérienne à longue portée, elles contrôleront la mer, la terre et l'air dans la partie nord-ouest de la mer Noire et dans le sud de l'Ukraine", a ainsi estimé l'expert militaire ukrainien Oleh Zhdanov auprès de la BBC. Ce dernier craint ainsi qu'elle ne soit utilisée comme second front. "Si les Russes réussissent à installer des systèmes de défense aérienne à longue portée, ils pourront atteindre les côtes ukrainiennes." Ces armes pourraient alors aussi bien menacer Odessa que le flanc sud de l'Otan. La côte roumaine n'est en effet qu'à 45 kilomètres de l'île. L'Est de la Roumanie, où des troupes belges sont stationnées, pourrait ainsi être atteint.

L'expert politico-militaire, Alexander Mikhailov, souligne également auprès de nos confrères de la BBC que des troupes renforcées sur l'île permettraient le contrôle du trafic sur la mer Noire et dans le delta du Danube. L'île pourrait finalement être une porte d'entrée pour les troupes russes en Transnatrie, région de Moldavie pro-russe qui a fait sécession en 1990.

Sur le même sujet