Football

La première saison de Michel Preud’homme dans un club est souvent celle où il impose ses principes pour en récolter les fruits lors de l’exercice suivant. À Bruges, cette première année avait été plus facile que celle qu’il vit au Standard actuellement.

À Bruges, le terreau fut d’emblée favorable pour Michel Preud'homme... Au Standard, il faudra encore du temps pour être stable.

Michel Preud’homme a très vite pu travailler exactement comme il l’entendait.

" La mission qu’on a assignée à Michel Preud’homme est claire : il doit refaire du Club Bruges un top club ! "

C’est le défi qu’avait lancé Vincent Mannaert à Michel Preud’homme en lui proposant la succession de Juan Carlos Garrido, limogé à la mi-septembre 2013, dix mois après avoir été engagé.

Le Liégeois venait tout juste d’être libéré par Al Shabab.

Adulé par le public, il a œuvré à Bruges jusqu’en mai 2017 et y a laissé une trace positive indélébile qui a fait dire à son président, Bart Verhaeghe : "Preud’homme s’inscrit dans la lignée des plus grands entraîneurs du Club : il nous a offert une Coupe, un titre, une Supercoupe et nous a hissés en quart de finale de l’Europa League."

(...)