L'attention accordée par Frank Vandenbroucke à certains experts "plus radicaux" dérange: "C'est un problème"

Yves Coppieters, épidémiologiste à l’ULB, juge qu’un ministre de la Santé ne peut se contenter de relayer la parole de l’expert.

L'attention accordée par Frank Vandenbroucke à certains experts "plus radicaux" dérange: "C'est un problème"
©BELGA/FLEMAL
L’influence de certains experts sur le ministre de la Santé est jugée excessive par certains de leurs collègues. "Le ministre est influencé par les experts du Gems, mais comme dans tous les groupes, même s’ils sont 24, il n’y a que quelques personnes à la manœuvre. C’est toujours Marc Van Ranst et Erika Vlieghe et des gens qui gravitent autour de l’Université d’Anvers, de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet