La Flandre diminue ses droits d'enregistrement sur les 1ères résidences, mais les augmente sur les 2èmes: ruée en vue sur la côte belge ?

En chiffre, il s'agit d'une diminution, à partir du 1er janvier, de 6 à 3 % sur les premières, et d'une augmentation de 10 à 12 % sur les autres. Les jeunes vont lever le pied pendant les trois prochains mois, mais il va y avoir un rush provisoire sur les investissements et sur les secondes résidences.

La demande pour les biens situés à Ostende et sur le reste de la côte belge pourrait connaitre une forte croissance.
La demande pour les biens situés à Ostende et sur le reste de la côte belge pourrait connaitre une forte croissance. ©Shutterstock
Charlotte Mikolajczak
Jusqu’il y a quelques années, la Belgique était encore l’un des pays d’Europe qui taxait le plus l’acquisition immobilière. Alors que les Pays-Bas, la France, l’Allemagne… affichaient des droits d’enregistrement ou assimilés inférieurs à 6-7 %, voire sous la barre des 5 ou même des 3 %, la Belgique et ses 12,5...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet