Julien Ries cardinal à 91 ans: Mgr Léonard ne sera pas cardinal cette année

Le pape Benoît XVI a donné vendredi la barrette cardinalice au Belge Julien Ries, peut-on lire sur le site internet du Vatican. Julien Ries, né en 1920, est prêtre dépendant de l'évêché de Namur et professeur émérite d'histoire des religions à l'Université catholique de Louvain (UCL).

AFP
Julien Ries cardinal à 91 ans: Mgr Léonard ne sera pas cardinal cette année
©AFP Inter

L'archevêque de Malines-Bruxelles André-Joseph Léonard ne sera pas créé cardinal cette année. La Belgique dispose en effet encore d'un cardinal électeur au sein du Sacré collège, à savoir Godfried Danneels, a précisé vendredi Tommy Scholtes, responsable presse et communication de la Conférence épiscopale.

Monseigneur Léonard devra attendre que le cardinal et ancien archevêque Godfried Danneels dépasse les 80 ans pour pouvoir être créé lui-même cardinal. A partir de 80 ans, les cardinaux perdent en effet leur droit de vote lors des conclaves visant à désigner les nouveaux papes.

"Il y a une règle tacite qui veut que tant que l'ancien archevêque et cardinal d'une province ecclésiastique n'a pas plus de 80 ans et dispose donc toujours de son droit de vote, l'archevêque en place ne peut pas être créé cardinal", explique M. Scholtes.

Le cardinal Danneels est né le 4 juin 1933 à Kanegem, en Flandre occidentale. Il aura donc 79 ans en 2012. Mgr Léonard devra dès lors attendre encore au moins un an avant de pouvoir être créé cardinal.

Vendredi, le pape Benoît XVI a annoncé la tenue d'un consistoire le 18 février, qui verra la création de 22 cardinaux, dont le Belge Julien Ries. Né en 1920, M. Ries est prêtre dépendant de l'évêché de Namur et professeur émérite d'histoire des religions à l'Université catholique de Louvain (UCL). Il est distingué pour "ses mérites vis à vis de l'Eglise".

Le pape annonce la création de 22 cardinaux lors d'un consistoire en février

Le pape Benoît XVI a annoncé vendredi sur la place Saint-Pierre la tenue d'un consistoire le 18 février, qui verra la création de 22 cardinaux, dont 18 pourront être appelés à élire son successeur lors d'un conclave.

Benoît XVI a donné lecture de la liste des noms des futurs élus lors de l'Angelus sur la place Saint-Pierre, à l'occasion de la Fête de l'Epiphanie, devant des dizaines de milliers de fidèles.

Il a prévu de donner la barrette cardinalice à quatre prélats âgés de plus de 80 ans, qui ne pourront donc pas voter lors du conclave. Ce sera le quatrième consistoire convoqué par Benoît XVI depuis le début de son pontificat en avril 2005. Lors des consistoires de 2006, 2007 et 2010, Benoît XVI avait créé 62 cardinaux, dont 50 avaient alors moins de 80 ans, donc électeurs.

Ces créations de nouveaux cardinaux par Benoît XVI portent à 214 le nombre de membres du Sacré collège, dont 125 électeurs en cas de conclave, soit cinq de plus que le chiffre prévu par Paul VI. La tradition instituée par Paul VI (1963-1978) fixe le nombre des cardinaux électeurs à 120. La liste n'apporte pas de grandes surprises, dix prélats de curie recevant la barrette cardinalice.

Sept des promus sont italiens, ce qui peut renforcer les possibilités que le futur pape soit Italien. En outre, le poids de l'Europe reste prépondérant. Des évêques d'Inde, du Canada, de République tchèque, des Pays-Bas, des Etats-Unis, d'Allemagne, de Hong Kong, deviennent cardinaux.