La sieste n'est pas futile pour les seniors, elle est même fortement conseillée. Il est important de ne pas culpabiliser et de prendre ce moment de détente pour soi.

Certains jalousent la faculté qu'on les personnes âgées à s'endormir si rapidement et même de jour. Ce qu'ils ne savent peut-être pas, c'est que derrière ce phénomène se cache souvent une grande fatigue. Car passé 65 ans, la durée de repos reste certes inchangée, mais sa qualité se détériore. Déjà dès la cinquantaine, les réveils nocturnes et troubles du sommeil sont fréquents. A cela s'ajoutent les anxiétés comme les ruptures, les deuils, le départ des enfants, la retraite qui approche, les maladies, etc. Et chez les femmes, la ménopause et les bouffées de chaleur sont également très handicapantes. Bien dormir est pourtant essentiel, tant pour les enfants, les adultes actifs que les seniors. Après une bonne nuit, notre humeur est au beau fixe, les capacités de concentration meilleures, le système immunitaire se renforce, les sens sont éveillés, les cellules de notre corps se rajeunissent, etc. D'où la nécessité également de s'adonner à la sieste lorsque le corps le demande.


La sieste, c'est bon pour la mémoire

Outre le besoin de repos lié aux troubles du sommeil, la sieste offre des tas d'autres bienfaits. Il y a peu, une étude réalisée au Centre du sommeil de l'université John Hopkins de Baltimore (USA) a prouvé les effets positifs de ces quelques minutes dans les bras de Morphée sur le fonctionnement cognitif des seniors. Attention, selon les chercheurs, cette sieste ne doit pas être trop courte et ne pas dépasser une heure.

Ce court moment de repos permet aussi de diminuer le stress, la tension artérielle et le rythme cardiaque, de réduire le risque de maladies cardiovasculaires, d'accroître la productivité et favorise la créativité. Bref, la sieste recharge les batteries pour poursuivre la journée après le déjeuner.


La sieste n'empêche pas le sommeil nocturne

La baisse de vigilance se situe en début d'après-midi. Ce phénomène n'est pas spécialement lié à la digestion (sauf en cas de repas trop copieux), mais bien à notre rythme biologique. L'art de la sieste devrait d'ailleurs être pratiqué par tous. Mais beaucoup se l'interdisent de peur de ne plus dormir le soir. Or, elle permet justement d'économiser un cycle de sommeil et de passer une meilleure nuit par la suite.

Il va de soi que faire la sieste ne compense pas le sommeil d'une nuit entière, même si elle permet d'emmagasiner une petite dose d'énergie. En réalité, les deux sont complémentaires. Donc si quelqu'un ressent la nécessité de dormir quelques minutes à la mi-journée, il lui est plus que conseillé d'assouvir ce besoin physiologique, sans stress ni culpabilité.


Comment bien faire la sieste ?

A chaque individu son rythme de sieste. Certains n'ont besoin que de 10 minutes, d'autres 20 ou 30 minutes. Mais il est recommandé de ne jamais dépasser une heure (voire 1h30, c'est-à-dire un cycle de sommeil, en cas de très grosse fatigue), sinon, on empiète sur le sommeil nocturne. Il est conseillé de faire sa sieste avant 15 heures. 

Soyez régulier. Cela permet de garder un certain rythme et un endormissement plus rapide, le cerveau étant conditionné. 

Il n'est pas nécessaire d'aller dans son lit, mais de se choisir un endroit calme de préférence. 

N'oubliez pas de tout débrancher : téléphone, télévision, etc. 

Mettez-vous à l'aise. Retirez vos chaussures, enveloppez-vous dans un gros pull ou un plaid car la température du corps a tendance à baisser. 

Buvez votre café (ou thé) avant la sieste. Il n'empêchera pas l'endormissement et la caféine (ou théine) apportera le coup de fouet recherché au réveil. Pas besoin donc de choisir entre les deux. 

Si possible, faites la sieste dans l'obscurité pour un endormissement plus rapide. Petite astuce : utilisez un masque ! 

Apprenez à respirer pour favoriser l'endormissement (yoga, méditation, etc.) 

Ne vous mettez pas trop vite en activité au réveil. Prenez-le temps, respirez, étirez-vous.. 

Déculpabilisez ! Une sieste n'a rien de fainéant, que du contraire, cela permet de recharger les batteries pour être plus efficace et concentré.