Le père du plan Good Move, Pascal Smet, s’inquiète de la tournure des événements: “Le soutien assez large à ce plan est en train de disparaître”

Pascal Smet (One.Brussels/Vooruit), à l'origine du plan Good Move, juge un retour en arrière inenvisageable.

Pascal Smet Rudi Vervoort
©Jean Luc Flemal
Pascal Smet (One.Brussels/Vooruit) occupe actuellement le poste de secrétaire d’État à l’Urbanisme dans le gouvernement bruxellois. Mais lors de la précédente législature, c’est lui qui avait en charge la Mobilité. Et c’est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité