Spike Lee a failli tuer tout suspense d’entrée: "Je suis le gars qui rate les lancers francs à la fin du match..."

Le président du jury s’est planté par deux fois lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes et a fini par laisser Sharon Stone annoncer la Palme d’or.

Si le palmarès du 74e Festival de Cannes en a dérouté plus d’un, que dire de la cérémonie de clôture, mise à mal par le président du jury en personne, Spike Lee ?

Dans son costume multicolore, il a semblé totalement perdu quand la présentatrice de la soirée, Doria Tillier, lui a demandé quel serait le premier prix décerné. Il s’est alors levé, a pris le micro, et a commencé à dire “La Palme d’or est attribuée à…” avant d’être interrompu par les autres jurés et Doria Tillier, tous un peu paniqués ou écroulés de rire. Pendant d’interminables secondes, ils ont tenté de lui expliquer la marche à suivre. Vainement.

Finalement, Tahar Rahim a pris les choses en main, annonçant lui-même qu’il s’agirait du trophée d’interprétation masculine. Entre alors sur scène Adèle Exarchopoulos, un peu tétanisée elle aussi, qui demande à Doria Tiller de voler à son secours. “Je suis là pour aider les gens ce soir”, lâche-t-elle avec humour.

Le reste de la soirée se déroule comme prévu, jusqu’au moment de la Palme d’or. “En 63 ans d’existence, j’ai appris qu’on avait toujours droit à une deuxième chance, lâche Spike Lee. Là, c’est ma deuxième chance. Il a fallu un certain suspense pour en arriver là. C’était fait exprès.” Et aussitôt, il cherche à annoncer le gagnant, sans laisser le temps de présenter la remettante, Sharon Stone. De nouveau, tout le monde l’arrête. Sharon Stone entre alors, hilare, sur scène. Et Spike Lee lui laisse déclarer le nom de la gagnante : “Elle, elle ne va pas se planter, c’est sûr.”

Quelques minutes plus tard, en conférence de presse, il a tenu à s'excuser: "Je suis un grand fan de sport. Je suis comme le gars qui rate des lancers francs à la fin du match. Je n'ai pas d'excuse. J'ai foiré, c'est aussi simple que ça. L'équipe de Titane m'a dit "Oublie ça, Spike." Et cela compte beaucoup pour moi." 

Décidément, la soirée a été étrange jusqu’au bout.

Sur le même sujet